On l'a frolé avec un texte de loi, voulut et conçu par le gouvernement provisoire du CNR, intitulé "ordonnance sur l'organisation de la presse française". Cette ordonnance du 26 aout 1944  garantisssait une séparation nette entre la logique capitaliste et le droit à l'information. Les journaux étaient obligés de publier tous les 3 mois la liste complète de leur propriètaires (art.5). Etaient punis devant un tribunal les journalistes qui écrivaient des articles de complaisance pour une entreprise moyennant avantage en nature (art.14). La concentration des pouvoirs entre les mains d'industriels et de financiers devait être impossible. Non seulement personne ne pouvait diriger plus de deux journaux, mais personne ne pouvait diriger un journal en étant rémunéré par une entreprise commerciale ou industrielle (art.9).Cet article permettrait aujourd'hui, si les décrets d'applications avaient été signés, de démanteler les groupes de presse gigantesques. De chasser de cette zone de contre-pouvoir (qu'elle devrait être), les marchands de canons et de bêton. L'un détruit et l'autre reconstruit! formidable n'est-ce pas? se faire vendre une guerre pour relancer l'économie, en période de crise financière mondiale, quoi de plus facile !!!

LIEN: ordonnance_1944