suite au fait-divers de grenoble qui avait vu le patient d'un HP, autorisé à sortir par les medecins, poignardé un passant. Notre président qui n'est "pas pour une société d'experts" souhaiterait que dans une future loi soit inscrit que, pour les malades "POTENTIELLEMENT" dangereux, la décision de sortie soit prise par le prefet et non pas par les experts!!! vous vous rendez compte de ce que cela veut dire?

PS:dans un soucis d'économie, pourquoi ne pas demander aux flics, lors d'une fouille au corps, de faire l'examen de la prostate!

à lire: "la dictature de l'émotion" de xavier couture.(2005)

         " la tyrannie de l'émotion" de Noel mamère et patrick Farbiaz. (2008)

deux livres qui sont complèmentaires