Bastien Cazals a fait savoir par lettre à notre président, qu'il rentré en "désobeissance civile" et n'appliquerait pas les réformes Darcos qu'il juge mauvaises pour l'avenir de l'école et non négociables. Il a été convoqué hier par l'inspecteur d'académie. Cinq syndicats le soutiennent, ils ne supporteront aucune sanction contre lui, qui à travers son geste est l'honneur de la profession. Pour moi, il est l'honneur tout court! comme tout ceux qui ont désobeit par le passé et ceux qui désobeissent aujourd'hui. Quand la démocratie, l'intérêt general et l'humain sont en danger, c'est un devoir de désobeir...j'éspère que l'exemple de cet homme donnera du courage à tous! 

Ecoutez Mr Cazals:

http://www.youtube.com/watch?v=Jq7YrRvxwBs