Nous sommes le 16 juin 1986, Coluche va faire son grand retour sur scène en septembre 1986 au Zenith. Cette interview-promo est la première, il raconte ce qui va se dire dans ce spectacle, le chomage sera au centre de ce spectacle...et apparement il va s'en prendre à cette loi qui va supprimer, en juillet 86, l'autorisation administrative de licenciement. Loi qui obligeait les patrons à demander l'autorisation à l'inspecteur du travail au-delà de dix licenciements. Cette loi passera et changera à jamais le visage socio-économique de la France et coluche ne fera jamais son spectacle ( son projet d'étendre l'idée des "restos du coeur" à l'emploi ne verra jamais le jour et oui s'attaquer à l'emploi c'est aussi s'attaquer au profit). Il décédera 3 jours aprés cette interview, le 19 juin 1986, tué par un camion. Le chauffeur en congé ce jour-là faisait du black pour la gendarmerie de Grasse, il venait de charger du remblais pour l'amener sur le chantier de construction du club med d'opio, endroit dans lequel il s'appretait à rentrer (sans avoir mis son clignotant) lorsqu'il a coupé la route de Coluche. Didier lavergne et Ludovic Paris (qui l'accompagné ce jour-là) ont toujours eu des doutes. Le chauffeur n'a jamais montré la moindre émotion, il ne s'est pas approché une seule fois de coluche. Selon eux, il n'avait pas l'air concerné par ce qu'il venait de se passer. Il y'a d'autres points qui sont encore flous à leurs yeux. Mais ça c'est une autre histoire...

En tout cas le faite de remettre cette loi en circulation et plus que jamais d'actualité, mais ce sujet est un tabou...